Optimiser son argent pour gagner plus

J'aide les gens qui n'arrivent pas à augmenter leur revenus. Je les aide à améliorer la gestion de leurs finances personnelles et je leur apporte les outils pour gagner plus d'argent. Le but étant d'avoir une meilleure vie et de mettre sa famille à l'abris des problèmes financiers!

Comment vérifier sa paie?

Comment vérifier sa paie?

verifier son bulletin de paie

Vous vous êtes déjà demandez si votre fiche de paie été correcte? Vous avez même déjà été voir (ou contacter par mail, téléphone) votre service de paie? Mais en repartant sans réellement avoir eu votre réponse où en ayant pas tout compris? Cet article est fait pour vous! Nous allons voir une technique infaillible pour vérifier sa paie TOUT SEUL et FACILEMENT!

 

Je suis un professionnel de la paie depuis plus de 15 ans et je vais vous apprendre tout ce que vous devez connaître pour vérifier sa paie facilement. A la fin de l’article, vous pourrez même télécharger une check list avec tous les points à vérifier pour être certain de ne rien oublier et d’effectuer un audit complet de votre paie.

 

 

1) Comment est constituée une fiche de paie?

 

Tout d’abord, avant de commencer, imaginez le pouvoir de cette connaissance. Le bénéfice que cela peux vous apporter de savoir vérifier sa paie. Une toute petite partie de la population est capable de comprendre et de savoir calculer exactement tout ce qu’il y a sur leur fiche de paie. Cette connaissance va vous permettre de détecter les erreurs et de les faire corriger.

 

Malheureusement, tous les mois de nombreuses erreurs sont commises par les services de paies. Dès fois, en votre faveur et dès fois en votre défaveur. Concrètement, il est très probable que ces erreurs vous fassent perdre de l’argent. En ayant les bonnes connaissances, vous allez pouvoir détecter très rapidement les erreurs et les faire corriger! et donc NE PAS PERDRE d’ARGENT.

 

Dans un premier temps, il faut savoir comment est constituée une paie. 

 

Sans plus attendre, rentrons directement dans le vif du sujet. Votre paie est constituée de trois grandes parties bien distinctes. La partie salaire brut, les cotisations salariales et patronales et la partie salaire net.

 

 

 

 

1.1) Salaire brut

Cette partie comprend tous les éléments qui sont soumis aux cotisations sociales. La liste étant vraiment longue (notamment au niveau des primes qui existent), je vais vous lister simplement les plus connues:

  • Il y a bien évidemment votre salaire de base,
  • Toutes les primes (mise à part deux primes bien spécifiques que nous verrons par la suite)
  • Les heures supplémentaires ou complémentaires
  • Primes de contraintes horaires (majoration de nuit, prime de panier de nuit, prime de VSD,…)
  • Primes d’astreintes

 

 

1.2) Cotisations sociales

C’est ici que vous retrouvez les cotisations salariales et patronales. Les cotisations salariales serviront à déduire votre salaire brut pour arriver au salaire net.

Vous payez les cotisations maladie, vieillesse, retraite, mutuelle, prévoyance et la CSG (contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale).

Les deux dernières sont un peu particulières car vous avez une partie non imposable et une partie imposable. C’est pour cela que bien souvent votre salaire net à payer est inférieur au salaire net imposable.

 

Votre attention devra être portée en particulier sur les cotisations mutuelle. En effet, toutes les autres cotisations étant plus au moins standard à toutes les entreprises (mise à part quelques spécificités qui sont en fonction du secteur d’activité ou d’une région particulière comme l’Alsace Moselle par exemple).

Si vous voulez aller plus loin sur la gestion de votre contrat mutuelle, je vous invite vivement à cliquer sur le lien suivant. Cet article vous sera très utile pour ne plus perdre de l’argent sur votre “santé”!

1.3) Salaire net

Enfin, pour terminer la dernière partie est celle du salaire net à payer et du salaire net imposable.

Tout comme pour la partie salaire brut. Il existe de très nombreux éléments qui rentrent dans ce salaire net. Je vais également vous lister que les plus connus:

  • Indemnité de déplacement domicile / lieu de travail
  • Prime de panier de nuit (les plus assidus d’entre vous, auront remarqué que j’en ai déjà parlé au niveau du salaire brut! Est-ce que je suis entrain de vous raconter n’importe quoi? Eh bien NON. Il existe un barème qui est défini chaque année par les URSSAF qui donne le montant maximal exonéré de cotisations. Le surplus étant soumis aux charges sociales, rentre donc dans la partie salaire brut. Si par exemple le montant maximal exonéré est de 7 € et que votre entreprise vous paie 10 €. Il y aura 3 € dans la partie salaire brut et 7 € dans la partie salaire net)
  • Prime de lavage
  • Indemnité de rupture conventionnelle / Indemnité de licenciement
  • Prime de participation et d’intéressement (ce sont les deux primes “spéciales” évoquées dans la partie salaire brut. Elles ne sont pas totalement exonérées de cotisations sociales car vous devez payer la CSG / CRDS)

Pour ces deux dernières primes (si vous avez de la “chance” de les avoirs), vous devez faire un choix chaque année (entre le paiement et le placement). Si vous ne savez pas quoi faire, cliquez sur le lien suivant. Je vous donne toutes les clés pour prendre votre décision:

Pour finir, dans cette partie du bulletin de paie, vous avez également le salaire net imposable. Depuis le 1er janvier 2019, il y a le fameux PAS (Prélèvement à la source). Très prochainement, je ferai un article complet sur comment se calcule votre salaire net imposable et comment choisir le bon taux PAS en fonction de votre situation.

2) Quoi vérifier?

En tout premier lieu, lors de votre première fiche de paie. Vérifiez impérativement toutes vos données personnelles c’est à dire votre nom, prénom, adresse, numéro de Sécurité Sociale. Vérifiez également votre intitulé d’emploi, votre coefficient, votre date d’entrée et bien évidement votre salaire de base qui doit correspondre à votre contrat de travail!

 

Après cela, de manière systématique, vous devez vérifier vos fiches de paies tous les mois.

 

OK mais que faut-il regarder et contrôler?

 

Pour vous aider, téléchargez le document PDF disponible à la fin de l’article et imprimez le.

Vous remarquerez qu’il y a des éléments  à vérifier et à contrôler dans chacune des trois parties.

Pour finir et faire une vérification complète. En plus, de tous les contrôles présent dans le document. Il y aura une dernière partie, très importante: celle des compteurs d’absences. C’est à cet endroit que vous avez:

  • Votre solde de congés payés de l’année précédente
  • Les congés en cours d’acquisition
  • Le solde de vos RTT
  • Et d’autres compteurs comme par exemple le compte épargne temps, le solde d’heures à récupérer, …

 

D’une part, votre rôle sera de vous assurer que les compteurs sont bien déduits lorsque vous posez des jours ou des heures. D’autre part, de regarder que les compteurs augmentent bien tous les mois notamment pour les congés payés et les RTT.

 

 

3) Comment vérifier sa paie?

Après cette partie “assez théorique”, il est GRAND temps de passer réellement à la partie recette. Désormais, vous savez comment est constituée une fiche de paie et ce qu’il faut vérifier. Passons concrètement, à ce qu’il faut faire!

 

Il existe une façon, une méthode pour littéralement “décortiquer” votre fiche de paie.

 

 

3.1) Connaître les dates de variables de paies

C’est la BASE, le BEABA, la toute première chose à connaître avant de commencer à vérifier sa paie. En effet, tout découle de ces dates. Demandez les à votre responsable hiérarchique ou à votre service Ressources Humaines.

 

Chaque entreprise est libre de choisir ses dates de variables de paies. Pour certaines, elles clôturent le 10 de chaque mois, pour d’autres c’est le 20, pour d’autres les variables sont carrément décalées d’un mois… Bref, vous l’aurez compris les dates sont différentes d’une entreprise à l’autre.

 

Dès que vous avez ces dates, notez les sur un calendrier pour vérifier les éléments de votre salaire brut et de votre salaire net! Le principe de ces dates et que tout ce qui se passe après la date de clôture sera mis sur votre paie du mois suivant.

 

 

3.2) Regardez votre paie

 

Vous allez me dire que ce conseil est un conseil pourri  🙂

 

Pour vérifier sa paie, il est nécessaire de la regarder. Cependant, croyez moi. Le nombre de personnes qui ne regardent pas leur paie est impressionnant et peu importe le système d’envoi.

Que ce soit par l’envoi papier par la poste. Les gens n’ouvrent même pas l’enveloppe ou alors juste pour classer la fiche de paie dans leur classeur. Ou que ce soit avec la dématérialisation avec les coffres forts numérique. Les gens reçoivent un mail de leur employeur et c’est même pire puisqu’ils ne le lisent pas et n’ont même plus l’effort à faire pour les classer.

 

S’il vous plait REGARDEZ LA!

3.3) Les éléments variables

 

Dans un second temps, en fonction des primes qui existent dans votre entreprise. Prenez l’habitude de les notez sur un calendrier et de vérifier le bon paiement sur votre salaire.

 

Par exemple, vous avez le droit à l’indemnité de déplacement domicile / lieu de travail. Cette indemnité est payée en fonction du nombre de jour de travail (sur la période des dates de variables de paie). Ben en notant de nombre sur un calendrier. Il est très facile de savoir si le montant en paie est correct ou pas.

 

Idem, pour les heures supplémentaires. Vous faites des heures en plus. Notez les et vérifier à la fin du mois que vous les avez.

 

 

3.4) Le calcul des primes

 

Dans un troisième temps, demandez à votre service Ressources Humaines toutes les primes que vous avez droit, leur date de versement et également leur méthode de calcul.

 

Puis notez les sur un fichier Excel de façon à savoir ce que vous allez avoir sur votre fiche de paie. Par exemple comme cela:

Premier mois janvier: Prime de présentéisme XX euros + la méthode de calcul

Deuxième mois février: Prime de 13 ième mois 1 mois de salaire de base + la méthode de calcul

Troisième mois de mars: Aucune prime

….

 

 

Si vous avez une question sur vos droits, le gouvernement Français à créé un site internet vraiment facile d’utilisation et très complet. Il s’appelle le code du travail numérique. Je vous le recommande. Voici le lien: https://code.travail.gouv.fr

 

 

 

4) Et si il y a une erreur, que faire?

Maintenant que vous être un pro de la vérification de votre paie. Vous savez détecter les erreurs et vous en avez détecté une ou plusieurs. Que devez vous faire?

 

Que ce soit en votre faveur ou en votre défaveur. Il faut toujours remonter les erreurs à votre service de paie. Je ne suis pas votre parent et je sais très bien que de nombreuses personnes, dans le premier cas auront plus de mal à le faire. Ne faites pas partie de ces gens qui se disent tant mieux où alors tant pis ils n’avaient pas à se tromper. Je garde le bénéfice de cette erreur qui peut être soit en terme d’argent soit en terme de compteur d’absence (par exemple un mauvais calcul de votre nombre de congés payés).

 

Car si l’erreur est détectée plus tard et que vous ne vous êtes pas manifesté. Votre employeur aura malheureusement une mauvaise vision de vous.

 

Même si l’erreur est en votre défaveur. Restez courtois et si cette dernière vous mets dans une situation financière difficile. N’hésitez pas à le dire et à demander un acompte. Dans 95 % des cas, il sera accepté et vous permettra de vivre un mois “normal”!

 

En conclusion, vérifier sa paie est nécessaire, n’oubliez pas de toujours bien le faire.

 

Comme promis, cliquez ici pour télécharger la Check list paie.

 

 

J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez appris des choses. Je vous serai reconnaissant, si vous pouviez le partager sur tous les réseaux sociaux. Vos commentaires sont également les bienvenus.

 

A votre enrichissement

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pierre Brunette

    1 commentaire pour l’instant

    Nicolas Publié le7 h 04 min - 9 mars 2020

    Merci pour cet article complet. C’est vrai que personnellement j’ai pris le (mauvais) réflexe de regarder 2 ou 3 chiffres clefs qui me parlent bien. Le reste je laisse. Je travaille dans un grand groupe et je me suis toujours dit que s’il y avait une erreur quelqu’un le remonterait. Bref, Merci pour cet éclairage.

    Laisser un commentaire