Optimiser son argent pour gagner plus

Apprendre à utiliser le pouvoir de l'argent pour vivre mieux et mettre sa famille à l'abris des problèmes financiers!

Les 7 choses à négocier avec son nouvel employeur!

Les 7 choses à négocier avec son nouvel employeur!

Lorsque vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi. Vous vous lancez dans les recherches des offres sur internet. Vous en trouvez plusieurs qui vous plaisent et vous attirent. Puis, vous envoyez aux entreprises concernées votre curriculum vitae et votre lettre de motivation.

Et là félicitation, une ou plusieurs vous répondent et vous convoquent à un entretien d’embauche. Vous donnez le meilleur de vous même et vous attendez leur retour.

Généralement, après ce premier entretien, si vous avez fait “l’affaire” et si l’entreprise est séduite par votre personnalité et vos compétences. Vous allez en avoir un deuxième et c’est à partir de celui là que vous allez devoir négocier!

Malheureusement, cette partie de négociation est très souvent bâcler!

Pourquoi?

Parce que les gens ne savent pas négocier et ne savent pas quoi négocier!!

Dans l’immense majorité des cas, les personnes “négocieront” uniquement leur salaire brut annuel avec leur nouvel employeur. Si elles ont bien calculées, elles gagneront plus sinon malheureusement elles gagneront moins. (si ça vous intéresse, je ferai un article dédié uniquement au calcul de votre nouveau salaire brut. En prenant en compte, les primes et avantages existants dans la nouvelle entreprise).

Nous allons voir dans cet article, 7 choses à négocier que peu de monde connaît et qui peuvent vous faire gagner beaucoup d’argent.

1) Frais de déménagement

Vous changez de région, vous avez postulé et une nouvelle entreprise vous embauche. Il faut négocier absolument cet avantage!

Demandez la prise en charge de tout ou partie de vos frais de déménagement.

Voici tout ce que l’entreprise peut prendre en charge à votre place:

  • les frais du déménagement proprement dit
  • vos frais de transport et d’hôtel
  • les frais de garde-meubles
  • et même les frais de voyage engagés pour la recherche du nouveau domicile

Sachez aussi qu’il existe des aides de divers organismes pour vous aider à supporter les coûts liés au changement de région. Comme par exemple avec Action Logement avec ses aides au financement de la mobilité professionnelle.

Pour plus d’informations, je vous mets le lien:

https://www.actionlogement.fr/financement-mobilite

2) Congés supplémentaires

Dans les choses à négocier, c’est bien la moins connue. Celle qui consiste à demander avant même de démarrer un stock de congés payés. Parce que les personnes pensent que c’est impossible. Eh bien non cela se pratique!! et la différence est énorme.

Admettons que vous signez votre nouveau contrat de travail le 1er juin et que vous aviez prévu de partir en vacances deux semaines au mois d’août. Dans ce cas, les personnes pensent à négocier d’être en repos pendant cette période. Mais en étant en congés sans solde c’est à dire en absence autorisée non payée!

L’objectif ici est de demander dès l’embauche, le nombre de congés qu’il vous faut. Si nous reprenons notre exemple, il faudra demander 10 jours.

Du coup, d’une part vous aurez vos deux semaines de vacances pour profiter de la vie et d’autre part vous serez payé intégralement!!

3) Une augmentation ou une prime exceptionnelle au bout d’un certain temps

Typiquement comment la négociation salariale se négocie?

Vous allez demander un salaire de X kilo euros par an. Puis, votre probable futur employeur va très certainement vous proposer un salaire inférieur.

A partir de ce moment là, vous avez trois possibilités:

  1. Accepter sa proposition et par conséquent accepter de perdre, peut être deux, trois voire plusieurs milliers d’euros par an.
  2. Refuser, rester sur votre “prix” mais là vous risquez de passer à côté de l’offre.
  3. Dernière solution la plus intelligente, accepter en négociant une augmentation de salaire où une prime exceptionnelle dans un délais assez proche (au maximum un an après votre embauche).

Le plus intéressant pour vous est bien sûr de négocier une augmentation de salaire. Puisqu’une prime exceptionnelle est comme son nom l’indique exceptionnelle et donc versée qu’une seule fois!!

Pour appuyer votre demande et faciliter son acceptation. Fixer vous ensemble des objectifs clairs et précis. Si vous les réussissez vous y avez droit.

Dans tous les cas, que vous ayez négocié une augmentation ou une prime. Il faut absolument que ce soit rédigé noir sur blanc sur votre contrat de travail.

4) Demande de télétravail

Grâce à la magie d’internet, de plus en plus de personnes peuvent travailler de chez elles. Une ou plusieurs journées par semaine, il suffit juste d’avoir un téléphone et une connexion internet qui fonctionne.

Ces dernières années, cette nouvelle façon de travailler commence à s’imposer dans les entreprises. Dans le cadre de leur plan QVT (Qualité de Vie au Travail).

Pour le salarié, les trois plus gros avantages sont:

  • Pas de temps dans les transports pour se rendre à l’entreprise
  • Horaires plus libres
  • Pas les collègues à supporter 🙂

Pour l’employeur:

  • Avoir des salariés plus motivés et donc plus “fidèles”
  • Travail mieux fait et plus rapidement, puisque les personnes travaillent dans le calme et ne sont pas interrompus

Après vous avoir dit cela, c’est à vous de jouer!

Demandez un jour ou deux de télétravail par semaine, vous verrez cela vous changera la vie!

Bon à savoir: il est possible que les premiers temps, lors de votre prise de poste. Votre nouvel employeur, refuse ce télétravail. Ne vous formalisez pas ceci est tout à fait normal. Car il faudra vous former et laisser du temps pour qu’il vous fasse totalement confiance.

5) Négocier le statut professionnel

Le statut professionnel est très important pour certaines personnes. Si cela est important pour vous, demandez pendant votre entretien le statut “Cadre”.

Personnellement, ce n’est pas un point sur lequel je me battrai.

Pourquoi?

  • Il n’y a plus de différence au niveau des caisses de cotisations retraite. Auparavant, il y avait la GMP qui vous garantissait un nombre de point minimum par an.
  • Si vous êtes en forfait jour et que vous avez un travail important à faire. Oubliez le paiement des heures supplémentaires.

Après le côté “sympathique” d’avoir le statut “Cadre” est que vous êtes mieux considérés dans la structure. Vous êtes plus au courant des chiffres financiers et des projets de l’entreprise.

6) Négocier ses horaires de travail

Le rapport entre vie professionnelle et vie privée est pris de plus en plus en compte. Les entreprises sont aussi conscientes de ce phénomène. Elle sont donc moins rigides sur les horaires.

Ce que vous pouvez négocier:

  1. Votre heure d’arrivée. Par exemple, vous devez déposer vos enfants à l’école ou à la crèche et que dans l’entreprise l’heure d’arrivée est fixée à 8H. Eh bien,vous n’êtes pas tout le monde! Expliquez vos contraintes et négociez d’arriver à 8H45.
  2. La pause déjeuner. Si par exemple, l’entreprise “impose” deux heures de pause entre midi et deux. Demandez de réduire cette dernière à une heure.
  3. Un système de “débit crédit”, c’est un système qui permet d’accumuler du temps lorsque vous faites plus d’heures une journée. Et de pouvoir prendre ce temps, les jours où vous avez besoin de partir plus tôt.

Si vous souhaitez, travailler à temps partiel, n’hésitez pas à en faire votre demande. Même si sur l’offre d’emploi, l’emploi été à temps plein!

Ce qu’il faut savoir c’est qu’actuellement, nous sommes dans une situation où les “bons profils” sont particulièrement recherchés.

Si vous en êtes un, le nouvel employeur préférera “vous avoir” à temps partiel plutôt que de vous voire travailler chez un autre.

7) Sa période d’essai

Très certainement la chose la plus difficile des sept à négocier. Parce que ce temps là, est essentiel à votre nouvel employeur. Pour vous juger et de vérifier que vous vous intégré bien à l’équipe et que vous savez faire le travail qui vous est demandé.

Mais comme on dit “qui ne tente rien, n’a rien”.

Le but sera de demander à réduire cette période. Si par exemple, vous avez une période d’essai de trois mois, demandez deux mois.

Bon à savoir: attention, si une entreprise ne vous propose pas de période d’essai (déjà c’est très rare et troublant). Protégez vous et demandez un mois d’office!! Car si le poste ne vous convient pas, vous pourrez partir beaucoup plus rapidement.

En conclusion, n’oubliez jamais de négocier toutes les parties de votre contrat de travail. Il est beaucoup plus facile de négocier avant que pendant. En effet, avant l’embauche vous n’avez pas encore de lien de subordination. FONCEZ!!

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à vous abonner au blog et à laisser des commentaires.

A votre enrichissement.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pierre Brunette

    2 commentaires

    thomas Publié le10 h 53 min - 19 juin 2019

    Hello Pierre et merci pour cet article !
    Je suis en accord avec tout ce que tu dis et surtout le télétravail ! Je trouve ce point juste excellent et cela peux permettre d’augmenter considérablement sa productivité ne serait-ce qu’en gérant tout son admin. Pour ce qui est de la période d’essaie je trouve cela compliqué à demander 🙂 Mais comme tu le dis si bien, qui ne demande rien n’a rien !

    Géraldine Publié le22 h 26 min - 22 juillet 2019

    Négocier une prime après sa période d’essai, ça c’est fait ! J’ai demandé et sans aucun problème on me l’a accordée. D’ailleurs si j’avais su, j’aurais été un peu plus gourmande ^^.
    Sujet très intéressant avec des bonnes idées !
    A très bientôt.

    Laisser un commentaire