Optimiser son argent pour gagner plus

Apprendre à utiliser le pouvoir de l'argent pour vivre mieux et mettre sa famille à l'abris des problèmes financiers!

Enceinte ? Ne perdez plus d’argent !

Enceinte ? Ne perdez plus d’argent !

Vous êtes enceinte et vous attendez un ou plusieurs enfants ? Félicitation! C’est la plus belle chose qui peux vous arriver ! Ce sera une de vos plus grande réussite de votre vie.

Profitez-en!!

Maintenant accueillir une nouvelle personne dans votre famille, va apporter de nombreux changements. D’une part, au niveau de l’organisation, et d’autre part au niveau financier.

En effet, sans compter l’aménagement complet de la chambre, l’achat de la poussette, la table à langer, la chaise haute et tous les autres équipements. Cela va augmenter vos charges fixes. Vous allez avoir des frais réguliers qui reviendront très souvent. Comme par exemple, l’achat des boîtes de lait et l’achat des couches.

Ceci étant dit, lorsque vous êtes enceinte, il y a énormément de lois à connaître et des réflexes à avoir pour ne pas perdre de l’argent.

Cet article va vous donner toutes les clés pour connaître vos droits et savoir ce que vous devez faire, avant et après l’arrivée de bébé.

1) Vos droits à connaître

  • La protection contre le licenciement

Tout d’abord, en tant que salariée enceinte vous êtes protégée contre le licenciement. Cette période s’étends du moment où votre employeur en à connaissance et se termine 10 semaines après votre congés de maternité.

Pendant toute cette période, quoiqu’il arrive. La loi interdit à votre employeur de vous licencier. A part quelques cas particuliers tels qu’une faute grave, lourde ou un licenciement économique.

  • Les primes

Lorsque vous êtes en congés de maternité, cette absence est considérée comme du “temps de travail effectif”.

Ce qui a pour effet, d’empêcher des abattements sur plusieurs de vos primes variables. Comme par exemple, sur la prime de participation, la prime d’intéressement, la prime vacances ou toutes autres primes qui sont basées sur le temps de travail effectif.

Attention, je ne dis pas que toutes vos primes sont maintenues. Il existe des primes qui sont liées à votre présence “réelle”. Par exemple, vous n’avez plus le droit à la prime d’assiduité ou la prime de présentéisme.

  • Droit aux congés payés

C’est exactement le même principe que pour les primes. Votre absence est considérée comme du “temps de travail effectif”. Par conséquent, vous avez exactement la même acquisition des congés payés que si vous aviez travaillé.

Si vous êtes dans une entreprise qui pratique l’acquisition des jours ouvrés au niveau des congés payés. Alors vous aurez 2.08 jours par mois pendant toute la période de votre congés de maternité.

Et si vous êtes dans une entreprise qui pratique l’acquisition des jours de congés en jours ouvrables, vous aurez 2.50 jours par mois.

  • Ancienneté

Pendant toute la période de votre congés de maternité, aucune déduction ne peut être faite sur le calcul de votre ancienneté dans l’entreprise.

Ainsi, la durée du congés de maternité est prise en compte en matière de préavis, d’indemnité de licenciement, d’électorat ou d’éligibilité.

  • Aménagement du poste du travail

Point très important, pour vous protéger vous et votre bébé!

Dès que votre employeur à connaissance de votre état de grossesse. Il vous proposera un rendez-vous avec le médecin du travail. Ce dernier peut vous proposer. Après échange avec vous et votre employeur des mesures individuelles d’aménagement, d’adaptation ou de transformation de votre poste de travail.

Par exemple, si vous travaillez sur chaîne de production. Vous pourriez être mise sur un autre poste moins contraignant et moins dur physiquement.

  • Travail de nuit

Dans le même état d’esprit que pour l’aménagement du poste de travail. Si votre travail, vous oblige à travailler de nuit.

A votre simple demande, où celle de votre médecin du travail, vous serez affectée sur un poste de journée.

Un seul mot d’ordre: Préservez-vous!

2) Ce que vous devez faire

Quand prévenir votre employeur?

Très concrètement, la loi ne fixe pas de date précise pour le prévenir. Elle vous oblige juste de l’avertir avant votre départ en congés de maternité avec un certificat médical à l’appui. Soit six semaines avant votre accouchement, si c’est votre premier enfant.

Personnellement, je ne vous conseille pas d’attendre aussi longtemps. Le délai “raisonnable” pour l’avertir est après le troisième mois de grossesse.

Voici cinq conseils à appliquer pour ne pas perdre de l’argent!

  • Les sept examens obligatoire

Vous bénéficiez d’une autorisation d’absence pour vous rendre aux examens médicaux obligatoires. La durée de cette absence comprends le déplacement vers le lieu de l’examen, l’attente et l’examen en lui même. Ainsi que le trajet du retour jusqu’à l’entreprise.

Ces absences pour examens médicaux sont rémunérées et assimilées à du travail effectif.

Petit conseil: pour vos RDV, préférez les examens en milieu d’après-midi (cela vous évitera de devoir refaire un trajet supplémentaire et de repartir à l’entreprise)

  • Déclarer votre grossesse à la Caisse des Allocations Familiales (CAF)

Faites-vous un compte en ligne sur la CAF et faites les démarches en ligne. C’est facile d’utilisation et plus sûr. Vous avez un suivi de vos demandes et savez où en est votre dossier.

Et déclarez leur votre état de grossesse.

Par la même occasion, allez sur le simulateur des aides et voyez si vous pouvez en bénéficier!

  • Déclarer votre bébé à la mutuelle

Votre bébé a besoin comme vous d’une couverture santé. N’oubliez pas de le déclarer à votre mutuelle.

Sur ce point, il n’y aura aucun soucis. Tous les professionnels de santé vont vous le répéter pleins de fois. Par contre, personne ne vous dira de demander à votre mutuelle. Le versement de la prime de naissance.

Cette prime est très souvent “oubliée”. Pourtant elle est présente dans énormément de contrat.

Son montant est fonction d’un pourcentage sur le plafond mensuel de la Sécurité Sociale.

  • Envoyer vos Indemnités Journalières de la Sécurité Sociale maternité

Si votre salaire dépasse le plafond mensuel de la Sécurité Sociale. Il faut envoyer vos indemnités journalières à votre employeur. Afin qu’il puisse vous verser le complément de salaire.

Vous pouvez lire mon article sur les réflexes à avoir lors d’un “arrêt de travail”.

https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/arret-de-travail/

  • De nouveau enceinte pendant votre congés parental

Si vous avez décidé de prendre un congés parental à la suite de la naissance de votre bébé. Et que pendant ce congés, vous êtes de nouveau enceinte.

Sachez que vous serez de nouveau en congés de maternité. Avec tous les avantages qui en découlent!

J’espère que cet article vous aura plu. Surtout n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à le commenter. Toutes les femmes enceintes devraient connaître cela!

A votre enrichissement.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pierre Brunette

    Laisser un commentaire