Optimiser son argent pour gagner plus

J'aide les gens qui n'arrivent pas à augmenter leur revenus. Je les aide à améliorer la gestion de leurs finances personnelles et je leur apporte les outils pour gagner plus d'argent. Le but étant d'avoir une meilleure vie et de mettre sa famille à l'abris des problèmes financiers!

Coronavirus et chômage partiel, quels sont les impacts sur votre paie?

Coronavirus et chômage partiel, quels sont les impacts sur votre paie?

Coronavirus Outbreak

Le gouvernement nous “vends” que les personnes en chômage partiel suite au coronavirus auront le maintien de leur rémunération à hauteur de 84 % de leur salaire net. Est-ce vraiment le cas? C’est ce que nous allons voir en détail dans cet article dans la première partie. Puis dans la seconde, nous allons voir s’il est possible de retarder ce chômage partiel et ainsi avoir sa rémunération maintenue à 100 %.

 

 

1) Les impacts du chômage partiel sur votre fiche de paie

Les salariés mis en chômage partiel percevront 84 % de maintien de leur salaire net! Voici les déclarations du gouvernement.

 

Autrement dit les salariés ne vont perdre “que” 16 %. Voyons ensemble comment le chômage partiel fonctionne sur votre fiche de paie. Tout d’abord, le chômage partiel impacte les trois parties de votre fiche de paie. A savoir la partie brut, celle des cotisations et la partie salaire net.

Pour celles et ceux qui veulent comprendre comment est constituée leur paie et surtout savoir la vérifier pour éviter de perdre de l’argent suite à des erreurs de paies. Cliquez sur le lien ci-dessous:

https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/verifier-sa-paie/

1.1) L’impact sur le salaire brut

Bien entendu, le chômage partiel est considérée comme une absence non payée pour la partie salaire brut. Par conséquent, vous allez avoir une ligne qui va s’afficher qui s’appellera certainement  “Absence chômage partiel”.

 

La base sera le nombre des heures non effectuées. Je prends le cas le plus simple, une personne à 35 heures semaines et qui travaille 7 heures par jour du lundi au vendredi. C’est facile à calculer, il suffit de prendre le nombre de jour ouvrés non travaillés et vous le multipliez par 7. Si cette personne manque 12 jours dans le mois, la base sera de 12 X 7 soit 84 heures!

Le taux horaire pris en compte sera est celui utilisé pour calculer la valorisation du maintien de salaire lors de la prise de congés payés. Typiquement le salaire de base plus la prime d’ancienneté divisé par le nombre d’heure de la mensualisation. En reprenant, l’exemple ci dessus et en admettant que cette personne a un salaire de base de 2 000 € et une prime d’ancienneté de 150 €. Le taux horaire est égal à ( 2000 + 150 ) / 151,67 h soit 14,18 €.

 

Pour terminer l’exemple, la ligne “Absence chômage partiel” de cette personne sera de 84 heures X 14,18 € soit 1 191,12 €. Son salaire brut “habituel” de 2 150 € passera donc à 958,88 € (2150 – 1191,12).

1.2) L’impact sur les cotisations

Durant, cette période de confinement suite au Coranavirus. Enormément de monde sont en chômage partiel. A tel point que le gouvernement envoie des enquêtes obligatoires via l’INSEE pour connaître exactement les chiffres des entreprises. Pour savoir, si elles sont totalement ou partiellement fermées et combien d’effectifs sont concernés par le chômage partiel. Le gouvernement veux également savoir si elles sont bien mises en place toutes les recommandations d’hygiène pour la protection des salariés et si non pourquoi elles n’ont pas réussi?

 

Ceci étant dit, les allocations de chômage partiel ne sont pas soumises à toutes les cotisations mais uniquement:

  • CSG au taux de 6,7 % (après un abattement de 1,75 %). Merci à la simplicité française! En fait, si vous avez 500 € d’allocations. La cotisation de CSG sera de ( 500 X 0,9825 ) X 6,7 % soit 32,91 €
  • La cotisation majoration maladie de 1,5 % mais uniquement pour les salariés soumis au régime local Alsace Moselle

 

Si reprends le même exemple la personne qui a eu 84 heures d’absence dans le mois. Cotisera de cette façon:

  • Base de calcul 84 heures X 14,18 € X 70 % (voir l’explication de ce taux dans la partie salaire net) = 833,78 €
  • Abattement de 1,75 % X le taux de la CSG: 833,78 X 0,9825 X 6,70 % = 54,89 €

1.3) L’impact sur le salaire net

Le pourcentage de l’allocation de chômage partiel est de 70 %.

 

Avec une subtilité pour tout ceux qui gagnent moins de 8,03 € net. En effet l’allocation est au minimum de 8,03 € (sauf si vous êtes en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation). C’est à dire que, si votre taux horaire brut est de 11 €, l’allocation ne sera pas de 7,7 € (11 X 70 %) mais bien 8,03 €. De plus, si vous êtes concernés, vous ne paierai aucunes cotisations. Ce sera donc du salaire NET!

 

Sur le bulletin de paie de notre salarié exemple, il percevra en net une allocation de: 84 X 14,18 X 70 % = 833,78 €

 

Pour finir, après vous avoir bombardé de chiffres. Faisons le récap de sa paie AVEC et SANS chômage partiel sur une mois complet et vérifions si le maintien des  84 % du net est VRAI ou PAS?

 

SALAIRE SANS CHOMAGE PARTIEL:

  1. Salaire de base = 2000 €
  2. Prime Ancienneté = 150 €
    1. Total brut = 2 150 €
  3. Cotisations (environ 25 %) = 537,50 €
  4. Total salaire NET (2150 – 537,50) = 1 612,50 €

 

SALAIRE AVEC CHOMAGE PARTIEL (tout le mois):

  1. Salaire de base = 2000 €
  2. Prime Ancienneté = 150 €
  3. Absence chômage partiel = 2 150 €
    1. Total brut = 0 €
  4. Cotisations (environ 25 %)  = 0 €
  5. Cotisations CSG sur allocation chômage partiel = ( 1505 X 0,9825 X 6,7% ) = 99,07 €
  6. Allocation chômage partiel = ( 2150 X 70 % ) = 1 505€
  7. Total salaire NET = 1 405,93 €

 

La perte de salaire est de 206,57 € soit un maintien de 87,19 % ( 1405,93 / 1612,50). Je confirme que le chiffre annoncé du gouvernement est donc cohérent!

 

1.4) A nuancer

Néanmoins, si cela reste cohérent pour un cas simple comme celui que je viens de vous donner. Il convient de le nuancer fortement car dans la majorité des cas, les paies sont bien plus “complexes” et là, la perte de salaire sera beaucoup plus importante!

Voici une liste non exhaustive de tout ce que vous pouvez perdre (en fonction de votre situation personnelle):

  1. Les majorations et les paniers de nuit
  2. Primes de lavages
  3. Commissions sur le chiffre d’affaire (notamment pour les commerciaux)
  4. Les heures supplémentaires
  5. Indemnités de déplacement travail / domicile
  6. Les primes de participation. Techniquement ce n’est pas le chômage partiel en tant que tel qui vous les fera perdre, mais il affectera le résultat financier de vos entreprises. Par conséquent, il est plus que probable que l’année prochaine, vous n’ayez pas de participation aux bénéfices.

 

D’ailleurs, si vous souhaitez savoir quoi faire de votre prime de participation. Je vous invite à lire cet article qui vous donnera toutes les explications nécessaires, également pour savoir sur quels fonds il faut la placer:

https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/que-faire-de-sa-prime-dinteressement-et-de-participation/

 

2) Comment avoir 100 % de sa rémunération?

Avant de débuter cette partie, bien évidemment si votre entreprise ferme, quelle ne produit plus ou quelle n’a plus le droit d’être ouverte comme les restaurants par exemple. Elle fera une demande à la DIRECCTE pour demande l’autorisation à l’administration Française de mettre son personnel en chômage partiel. Demande qui sera acceptée sans problème. A partir de ce moment, il y a de grandes chances pour que vous soyez mis en chômage partiel avec les pertes de salaires qui vont avec.

 

Cependant, il existe deux méthodes pour retarder le passage en chômage partiel. Sans plus attendre, voyons ce qu’il est possible de faire.

 

2.1) Arrêt maladie

Je débute directement par la vraie fausse bonne idée: se mettre en arrêt maladie!

 

Dans de nombreuses conventions collectives, les salariés sous couvert de l’ancienneté nécessaire bénéficient d’un maintien de salaire à 100 % pour une durée plus ou moins importante. Il est donc tentant de se dire qu’il est plus favorable de se mettre en maladie plutôt qu’en chômage partiel. Surtout quand ce moment, il est vraiment très facile d’avoir un arrêt de travail!

J’en profite pour vous rediriger vers cet article pour savoir quoi faire exactement quand vous êtes en arrêt de travail. Afin connaître vos droits et vos devoirs et ne plus perdre d’argent:

https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/arret-de-travail/

Malheureusement, le gouvernement à du le sentir et nous a sorti un décret indiquant je cite:

 

“Le complément employeur, versé en plus de l’indemnité journalière de sécurité sociale, s’ajuste pour maintenir la rémunération à un niveau équivalent au montant de l’indemnisation due au titre de l’activité partielle, soit au moins 70 % du salaire brut, car le complément employeur ne peut conduire à verser au salarié un montant plus élevé que celui qu’il toucherait s’il n’était pas en arrêt.”

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid19-document-precisions-activite-partielle.pdf

Concrètement, vous gagnerai la même chose que si vous étiez en chômage partiel.

 

2.2) Le télétravail

La première méthode qui fonctionne et qui peux vous empêcher d’être en chômage partiel est de continuer de travailler mais de chez vous en télétravail!

 

Bien sûr, il faut que votre fonction le permette et que votre employeur vous donne son accord. C’est vraiment le préalable. Vous ne pouvez pas obliger le télétravail à votre employeur. Même si votre fonction le permets.

Dans certains cas, c’est vos pseudos “managers” qui refusent de vous mettre en télétravail car ils sont d’une autre génération ou alors qu’ils ne savent pas travailler de cette façon.

 

 

2.3) Poser des jours

La deuxième méthode est celle qui consiste à poser des jours d’absences. Poser tout ce que vous pouvez. Ainsi, vous aurez votre rémunération maintenue à 100%.

 

Faite un tour de vos compteurs d’absences, ils se trouvent sur vos fiches de paies:

  1. Regardez dans vos compteurs de congés payés notamment les congés de cette année à prendre jusqu’au 31 mai.

  2. Avez-vous un solde de RTT?

  3. Si vous avez fait des heures supplémentaires que vous avez mis à récupérer. Il serait temps de les utiliser!

  4. Débloquez vos CET (comptes épargne temps). Dans l’esprit des gens, ce compteur ne peut être utilisé que lors d’un départ à la retraite. C’est faux! Vous pouvez l’utiliser à tout moment!

 

J’aimerai conclure cet article en vous disant: PRENEZ SOIN DE VOUS!!

J’espère que cet article vous aura plus et que vous aurez appris des chose. Je vous serai reconnaissant si vous pouviez le partager sur tous les réseaux sociaux. Tous vos commentaires sont également les bienvenus.

A votre enrichissement

N’oubliez pas, ne partez pas sans votre bonus: Comment multiplier vos sources de revenus? Pour cela il suffit juste de me laisser votre nom et prénom ainsi qu’une adresse mail. Et vous le recevrai directement!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pierre Brunette

    6 commentaires

    Pierre-Favre Publié le7 h 37 min - 14 avril 2020

    Un article clair sur une fiche de paye, ça c’est très fort !
    J’ai été vraiment surpris que le salaire avec chômage partiel soit plus faible que celui sans chômage partiel. Intuitivement j’avais imaginé le contraire.

    Nicolas Publié le7 h 43 min - 14 avril 2020

    Article très complet ! Merci Pierre. Tu m’apprends quelque chose car je pensais effectivement que les jour dans le CET ne pouvaient être pris que pour anticiper le départ en retraite et en cas d’année sabbatique. Merci

    Amélie de Conseils Productivité Publié le7 h 47 min - 14 avril 2020

    Ton article est très clair et bien expliqué. Je suis juriste en droit du travail de formation et je me suis arrachée les cheveux avec tous leurs textes ahaha ! Ton article va bien servir aux salariés mais également aux employeurs qui ont des questions de leurs collaborateurs!

    Valentine Publié le8 h 15 min - 14 avril 2020

    Merci de clarifier ces questions qui restaient à ce jour pour le moins opaques…

    Yanis Publié le10 h 08 min - 14 avril 2020

    Merci pour cet article qui permet à mon sens d’y voir plus claire pour mieux se préparer dans ce climat très incertain…

    Olivier Publié le10 h 24 min - 4 mai 2020

    Merci Pierre pour tous ces bons conseils qui nous permettent de mieux comprendre les impacts du chômage partiel.
    Car comme pour beaucoup, cette situation est inédite pour moi, et donc délicate à comprendre.

    Laisser un commentaire