Optimiser son argent pour gagner plus

Apprendre à utiliser le pouvoir de l'argent pour vivre mieux et mettre sa famille à l'abris des problèmes financiers!

Changement d’employeur, quel salaire demander?

Changement d’employeur, quel salaire demander?

Bonjour à toutes et à tous,

 

Vous vous êtes probablement retrouvé dans cette situation, où vous avez postulé à une offre d’emploi. Vous faites “l’affaire” et vous êtes sur le point de conclure et d’accepter une proposition d’embauche. Et là deux questions vont vous être posées:

  1. Quel est votre salaire actuel?
  2. Quelles sont vos prétentions salariales?

Et là, le drame! Vous ne savez pas combien demander! Et pire encore même si vous savez  combien demander, au final vous ne savez pas exactement combien vous allez gagner en NET à la fin du mois. Par manque de connaissances sur le sujet, de nombreuses personnes pensant gagner plus d’argent se retrouvent même à gagner moins. En effet, dans certains cas une personne qui a un salaire annuel de 30 000 € brut gagnera plus d’argent qu’une autre gagnant 35 OOO € brut.

 

 

 

Pour vous éclairer sur ces questions. Nous allons voir dans cet article, comment est faite une fiche de paie et quel salaire vous devez demander.

 

1) Comment est faite une fiche de paie?

 

Une fiche de paie se décompose en trois parties:

  • Le salaire brut
  • Les cotisations
  • Le salaire net

 

 

 

1.1) Le salaire BRUT

 

Le salaire brut comprends votre salaire de base auquel vous rajoutez:

  • Toutes les primes soumises à cotisations. Ils en existent énormément et je ne vais pas toutes les citer. Uniquement les plus connues telles que les primes d’ancienneté, les primes de treizième mois, les primes de vacances et les primes d’astreintes.
  • Les heures supplémentaires
  • Les majorations des heures de nuit ainsi que les primes de panier de nuit (pour la partie uniquement soumise à cotisations)

 

Et auquel vous déduisez:

  • Toutes les absences non rémunérées
  • Les Indemnités de la Sécurité Sociale (si vous bénéficiez de la subrogation, c’est à dire que c’est votre entreprise qui perçoit les indemnités)

 

Le total de toutes ces sommes sera votre salaire BRUT.

 

 

1.2) Les cotisations

 

Puis votre salaire BRUT va subir, tout un tas de déductions que l’on nomme des cotisations.

 

A savoir que les cotisations sont fixées par le gouvernement et sont communes pour tous les salariés du privé (pour l’URSSAF et la retraite AGIRC – ARRCO) mise à part quelques spécificités comme le régime local Alsace Moselle. Vous pouvez travailler à Marseille où à Lille vous aurez les mêmes cotisations concernant ces organismes.

 

Par contre, en ce qui concerne les cotisations prévoyances et mutuelles, de nombreuses différences existent d’une entreprise à l’autre. Ces cotisations ne sont pas fixées par le gouvernement mais par des accords de banche, par les conventions collectives où à défaut par des décisions unilatérales.

 

Enfin, il existe des différences de cotisations si vous êtes cadres ou non cadres et en fonction de votre salaire. En effet, il y a des tranches de cotisations (A, B ou C) où (tranche 1 et tranche 2) qui sont fonction du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale.

 

Mais ne vous encombrez pas le cerveau avec cela, sachez juste qu’une personne qui a un salaire de 2 000 € aura moins de lignes de cotisations que celle qui gagne 15 000 €.

 

 

1.3) Le salaire NET

 

C’est la partie que tout le monde connais et regarde chaque fin de mois!

 

Comme la partie concernant le salaire brut, vous avez des éléments qui augmentent ce salaire net et d’autres qui le diminuent.

 

Tout d’abord, nous allons lister tous les éléments qui augmentent votre net à payer:

  • Les indemnités de déplacement (domicile – lieu de travail)
  • Les primes de panier de nuit (pour la partie exonérée de cotisations)
  • Ainsi que les primes de lavage
  • Les primes d’intéressement et de participation (ces primes sont un peu particulières dans le sens où vous ne payez pas toutes les cotisations obligatoires mais uniquement la CSG / CRDS). Pour ces primes, votre employeur doit toujours vous demander, si vous voulez les placer sur le plan d’épargne entreprise où si vous voulez le paiement immédiat de l’argent. Attention l’impact n’est pas neutre!

 

Si vous ne savez pas quoi faire, je vous conseille fortement de lire cet article: https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/que-faire-de-sa-prime-dinteressement-et-de-participation/

 

 

Puis nous allons faire la même chose avec les éléments qui le diminuent:

  • Les avis à tiers détenteurs et les pensions alimentaires
  • Le prélèvement à la source
  • Les tickets restaurants (cette fois-ci pour la bonne cause, puisque votre déduction sera inférieure au montant reçu, puisque vous bénéficiez d’une participation de votre employeur).

 

 

Pour conclure cette partie, sachez que chaque entreprise a son propre système de rémunération.

 

Ainsi, si nous reprenons l’exemple chiffré de l’introduction:

La première personne gagne un salaire annuel brut de 35 000 € sans autres avantages. En NET elle gagnera, il faut enlever en moyenne 25 % de cotisations soit 35 000 X 0,75 = 26 250 €

La deuxième personne ne gagne “que” 30 000 € de salaire annuel brut, mais dans son entreprise elle perçoit des indemnités de déplacements de 150 € par mois et une prime de participation et d’intéressement équivalent à deux mois de salaire soit 5 000 €. Son salaire NET annuel sera de ( 30 000 X 0,75 ) + ( 150 X 12 ) + ( 5 000 X 0,903 ) = 28 815 € soit 2 565 € de plus!

 

 

 

2) Quel salaire vous devez demander?

 

 

 

Maintenant, que vous avez compris l’importance des systèmes de rémunération. Je vous invite avant de répondre à la question “ Quelles sont vos prétentions salariales? ”, de demander:

  1. Quelles sont les différentes primes qui existent au sein de l’entreprise.
  2. Y a t’il des indemnités de déplacement?
  3. Y a t’il des primes d’intéressement et de participation? Si oui quel a été en moyenne le montant reversé au cours des deux dernières années?

 

Au delà du salaire à proprement parler, vous pouvez négocier de nombreuses autres avantages. Je vous invite à cliquer sur ce lien, pour lire mon article sur le sujet:

https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/les-7-choses-a-negocier-avec-son-nouvel-employeur/

 

 

2.1) Quel salaire exactement?

 

Le premier endroit que vous devez regarder est l’annonce de l’offre d’emploi.

 

Quelque fois, vous avez le salaire du poste indiqué soit de façon précise et là vous savez à quoi vous attendre. Déjà dans l’écriture de l’annonce, l’entreprise coupe court à toutes négociations possibles.

D’autres fois, il est indiqué une “fourchette de rémunération” par exemple de 27 K€ à 34 K€ (comprenez de 27 000 € à 34 000 €). Dans ce cas, c’est à vous de faire valoriser vos expériences pour négocier le montant le plus élevé.

Malheureusement, le plus souvent le salaire n’est pas indiqué (en France, l’argent est un sujet tabou). Les entreprises font rajouter dans l’offre d’emploi, la superbe phrase qui nous aide pas du tout : “ Rémunération en fonction du profil “!

 

Pour vous donner un ordre d’idée, il ne vous reste plus qu’à regarder sur internet. Taper SALAIRE + le nom de votre fonction dans Google et lisez!

Par exemple, voici ce que l’on trouve lorsque l’on tape salaire comptable: https://www.expert-comptable-tpe.fr/articles/salaire-comptable/

 

 

En conclusion, de manière générale demandez:

  • 10 % à 25 % de plus si vous postulez sur le même métier.
  • 25 % à 40 % de plus si vous postulez sur un poste plus élevé (par exemple si avant vous étiez gestionnaire paie et que vous postulez sur un poste de responsable paie). Les responsabilités étant plus importantes, vous pouvez demander un salaire plus conséquent.
  • Enfin, si vous êtes en reconversion professionnelle et où dans l’objectif d’apprendre un nouveau métier. Accepter de perdre un peu de salaire, vous en gagnerai plus après avoir acquis de nouvelles compétences.

 

 

 

 

 

 

2.2) Comment cela fonctionne côté entreprise?

 

Sachez qu’avant même de vous recevoir les entreprises ont déjà le montant de défini. Le comité de direction valide une embauche et donne un budget maximum à ne pas dépasser. Dans les grands groupes, il faut même l’accord du siège social. Par conséquent, même si vous êtes très bon. Si vous demandez plus que le budget maximum, vous ne serez pas pris tout simplement!

Pour fixer le montant, elles ont à leur disposition deux outils:

  1. Des fiches de postes, c’est à dire des fiches qui décrivent pour tous les postes de manière très précise, les tâches à effectuer du poste. Mais également, le profil des personnes qui peuvent tenir ce poste (par exemple, la personne doit avoir un bac + 5 et savoir parler anglais). Ainsi que la “fourchette de rémunération”.
  2. L’équilibre interne, dans l’entreprise il y a déjà des personnes qui travaillent et gagnent un salaire. En effet, la rémunération proposée sera aussi en fonction du salaire moyen dans l’entreprise. C’est pour cela, que l’on entends des phrases telles que “ne vas pas dans cette entreprise, ils paient mal les gens” ou au contraire “cette entreprise paie très bien son personnel”.

 

 

 

Si vous avez trouvé cet article intéressant, je vous serais reconnaissant si vous pouviez le partager avec vos proches et sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas aussi à le commenter.

 

A votre enrichissement.

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pierre Brunette

    Laisser un commentaire